Edgar Morin, Parrain du Lycée Edgar Morin

Philosophe de renommée internationale, Edgar Morin, né en 1921,

est notamment connu grâce à La Méthode, comme le fondateur du concept de «la pensée complexe», la pensée qui relie, qui ne se limite pas à l’Occident mais concerne toutes les civilisations du monde.

« La pensée complexe est tout d’abord une pensée qui relie.

Cela veut dire que par opposition au mode de penser traditionnel, qui découpe les champs de connaissances en disciplines et les compartimente, la pensée complexe est un mode de reliance » Edgar Morin

"On peut enseigner à relier les savoirs à la vie"

Edgar Morin

Son œuvre est le produit de réflexions autour de l’éthique, la connaissance, le langage, la logique, l’information, l'éducation…

autant de sujets qu’il aborde dans ses ouvrages et ses recherches, toujours dans la perspective de construire un monde plus humain et relié par la «prise de conscience de la communauté du destin terrestre».

Il diffuse la notion de « Terre-Patrie », « ce sentiment que la Terre est notre patrie, qu'elle englobe nos appartenances, nos nations, sans pour autant les annuler. »

Aujourd’hui, sa préoccupation, se porte sur le destin de l’humanité sur Terre.

C’est un immense champ de réflexion qu’il a ouvert au carrefour des différents savoirs.

Edgar Morin, nous fait l'honneur d'être le parrain de notre lycée dont les fondements théoriques et pratiques s'enracinent dans sa philosophie.

Edgar Morin utilise le terme de reliance pour indiquer le besoin de relier ce qui a été séparé, disjoint, morcelé, détaillé, compartimenté, classé, trié ... en disciplines, écoles de pensée, etc.

Il aime aussi envisager les choses dans une combinaison de confrontation, complémentarité, concurrence, coopération, les quatre en étroite synergie dynamique.

Il prône l'attitude d'ouverture. Il aime à dire qu'il est animé par un certain "esprit de la vallée", en référence au Tao.

L'esprit de la vallée recueille les "eaux" qui viennent de différents versants.

 

Il a avancé sept principes pour une pensée qui relie, principes qui sont complémentaires et interdépendants.

Dans son livre, Les Sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Edgar Morin expose, à l'invitation de l'UNESCO, les modifications qu'il juge nécessaire dans l'enseignement afin qu'il soit mieux adapté à la complexité du monde moderne. 

Edgar Morin propose une approche transdisciplinaire indispensable si l'on veut aider les élèves à saisir les problèmes contemporains dans toute leur globalité et leur complexité.

L'enseignement actuel, comme la modernité, tendent à parcelliser et à compartimenter les savoirs, ainsi qu'à autonomiser les techniques à l'égard des préoccupations existentielles et humaines.

 

Edgar Morin préconise au contraire de relier des savoirs dispersés dans chaque discipline (son concept de reliance) pour « enseigner la condition humaine et l'identité terrienne », ce qui aurait également pour avantage de développer chez l'élève les facultés de compréhension d'autrui. Plutôt que de réduire l'éducation à la transmission de connaissances établies, dans une conception souvent déterministe de l'évolution des sociétés, il juge préférable d'expliquer ce qu'il appelle « l'écologie de l'action », « le mode de production des savoirs », ou encore la « connaissance de la connaissance ». 

 

S'appuyant sur une vision cosmique de l'aventure humaine, où création et hasard jouent un rôle essentiel, il propose une philosophie complexe de la « condition humaine » qui devrait servir de fondement à l'identité terrienne de l'Humanité. Cette identité intègre des préoccupations écologiques et humanistes. 

Par cet opus signé de sa main, après avoir été soumis et amendé par des personnalités universitaires et des fonctionnaires internationaux, Edgar Morin envisage un projet de fondement philosophique et pédagogique de l'enseignement à l'échelle mondiale.

Il y expose les sept savoirs fondamentaux, d'autant plus nécessaires à enseigner qu'ils demeurent encore ignorés ou oubliés.

Sa vie, il la consacre à faire partager son savoir et sa pensée, à la fois universelle et toute personnelle, liée à son expérience et à ses origines : né de parents juifs séfarades, il perd sa mère à l’âge de dix ans à peine, puis durant la Seconde Guerre Mondiale, il s’engage dans la Résistance, il est témoin du régime stalinien, de la guerre d’Algérie et de Mai 68 …

Ce citoyen du monde a traversé le XXe siècle sans rien manquer…

Les sept principes sont :

 

1. Les cécités de la connaissance : l'erreur et l'illusion ;

2. Les principes d'une connaissance pertinente ;

3. Enseigner la condition humaine ;

4. Enseigner l'identité terrienne ;

5. Affronter les incertitudes ;

6. Enseigner la compréhension ;

7. L'éthique du genre humain.

LE CONVIVIALISME,

OU COMMENT « poétiser LE MONDE »

Le manifeste convivialiste propose de créer des temps forts susceptibles de générer et de régénérer du lien social qui insiste sur

les convergences plutôt que les divergences.
Une déclaration d’interdépendance ... Edgar Morin en est signataire et le LEM se donne pour objectif d’en proposer des applications.
Le LEM saisit l’opportunité d’être inscrit dans l’éco système DARWIN pour formaliser des temps de convivialisme qui démultiplieront

les opportunités de rencontre pour les élèves en particulier, puis pour l’ensemble des acteurs du LEM également.

Un temps de partage, de transmission et de soutien.
Voici le message vidéo qu’il a souhaité transmettre aux élèves

du Lycée Edgar Morin de l'écosystème Darwin-Bordeaux

Message d'Edgar Morin aux élèves du Lycée Edgar Morin - Darwin-
Edgar Morin
darwinABLE-1.jpg

Lycée Edgar Morin

Écosystème Darwin - 87 quai des Queyries

33100 Bordeaux Bastide

06 71 25 47 74 - lem.infos@gmail.com

© 2019 par Lycée Edgar Morin

Nous suivre

  • Instagram
  • Facebook Social Icon